Aujourd’hui la pompe à chaleur remplace la chaudière à fioul ou gaz traditionnelle. Econhome vous présente cette énergie renouvelable qui vous permettra de faire des économies de chauffage.

Les pompes à chaleur à eau

Les pompes à chaleur à eau prélèvent la chaleur dans l’eau. Elles nécessitent d’avoir un point d’eau ou une nappe à proximité. Elles ont une bonne performance et peuvent fonctionner en autonomie sans chauffage d’appoint. Elles permettent de chauffer l’eau chaude sanitaire et dans certains cas de rafraîchir. Il est à noter qu’elles sont uniquement compatibles avec radiateurs basse température et/ou plancher chauffant et que des démarches administratives sont nécessaires pour modifier les sous-sols.

Les pompes à chaleur au sol

Ce type de pompes à chaleur puise l’énergie présente dans le sol. Elles nécessitent l’installation dans le sol d’une sonde géothermique horizontale ou verticale. Les pompes à chaleur sol nécessitent une grande surface si elles possèdent des capteurs horizontaux et les capteurs verticaux peuvent occasionner un surcoût du forage. Son installation est généralement amortie en 3 ou 5 ans selon les régions et l’installation choisie. Tout comme les pompes à chaleur à eau, les pompes à chaleur au sol ont une bonne performance, peuvent fonctionner en autonomie sans chauffage d’appoint et sont uniquement compatibles avec radiateurs basse température et/ou plancher chauffant.

Les pompes à chaleur air-eau

L’installation d’une pompe à chaleur air-eau est assez simple. On utilise parfois un kit hydraulique placé à l’intérieur de la maison et qui est connecté au circuit d’eau. Les pompes à chaleur air-eau sont moins chères que sol-eau ou eau-eau et tout comme ces dernières elles sont assez performantes et compatibles uniquement avec radiateurs basse température et/ou plancher chauffant.

Les pompes à chaleur air-air

Les pompes air-air sont des climatiseurs réversibles qui prélèvent la chaleur extérieure pour la renvoyer à l’intérieur via des unités murales ou des consoles et font l’inverse l’hiver. Il est à noter qu’elles ne sont pas un chauffage autonome et fonctionnent en complément de votre chauffage existant. Elles fonctionnent également avec des capteurs solaires.

Si vous songez à remplacer votre système de chauffage actuel, pensez à la pompe à chaleur ! Vous ferez un geste pour l’environnement et vous pourrez bénéficier de plusieurs aides financières pour vous aider à financer l’installation de ce nouvel équipement : crédit d’impôt, prime énergie, éco prêt… Attention toutefois, seules les pompes à chaleur de type air/eau ou eau/eau sont éligibles, car les pompes à chaleur air/air sont trop énergivores.